Suicide a la compote de pomme

Super A l’Ouest a testé pour vous aujourd’hui l’overdose de compote en zone de sécurité maximale.

Il est desormais interdit de monter a bord d’un avion avec des produits de beauté ou des produits liquides entamés. Super A l’Ouest qui voyage justement vers cet Ouest qui l’attire, fait tranquillement scanner son sac en se felicitant d’etre pour une fois a l’heure. L’agent de sécurité lui demande si il a des produits liquides dans son sac et Super A l’Ouest repond que non, il n’est pas trop le genre a avoir un pot de creme de nuit et de l’exfoliant sur lui. L’agent lui soutient qu’il voit bien au scanner qu’il y a plusieurs produits suspects. Il procede donc a l’examen du sac.

Premiere decouverte, une bouteille d’eau. Super A l’Ouest lache le « bah quoi ? » qui le caracterise. L’agent demande a Super A l’Ouest si il definirait l’eau comme etant solide, liquide ou gazeux. Super A l’Ouest lui repond que ca depend de la temperature et de si c’est du perrier.

Deuxieme decouverte, six compotes de pomme. « bah, quoi… j’aime bien la compote, c’est plein de vitamines » dit Super A l’Ouest, comme pour s’excuser.

L’agent demande a Super A l’Ouest de jeter tous ces produits ultra dangereux ou de les consommer sur place si le coeur lui en dit. Qu’a cela ne tienne. Super A l’Ouest se met donc a boire ses compotes cul-sec. Ses voisins de queue ont beau lui suggerer que six compotes avant de monter dans un avion, c’est certainement un peu surestimer les capacites d’absorbsion de vitamines par son systeme. Super A l’Ouest, pas du genre a se laisser miner le moral par des details bassement terrestres, fini son festin sous les huees des gens qui attendent derriere lui.

Super A l’Ouest bien arnaché dans son fauteuil, attend le decollage et les resultats des elections par sms interposé. Il se demande bien pourquoi il a mal au ventre. Il met ca sur le compte du probable resultat des elections.

Les peurs de Super A l’Ouest se confirment et l’avion decolle. Super A l’Ouest est partagé entre la nausée et la déprime et se dit que si il avait eu une ou deux compotes de plus, il aurait peut-etre pu en finir avec cette fichue vie a laquelle il ne comprend décidement rien.

On lui sert un encas accompagné d’un communiqué de la compagnie aerienne certifiant que ce repas n’est pas conforme aux standards habituels de la dite compagnie. Original et un brin inquietant.

Super A l’Ouest ouvre sa petite boite surprise et y decouvre pour son plus grand bonheur, des biscuits et une compote de pomme.

Caresse de l’opercule. Lissage de l’encoche. Ouverture de la compote. Chargement de la cuilliere en plastique. Insertion de la cuillerée dans la bouche. Deglutissement. Flash des moments clefs de la vie de Super A l’Ouest devant ses yeux exorbités. Overdose. *Kouic*.