Je ne veux pas travailler …

Ce genre de titre peut attirer bon nombre d’embrouilles, en même temps en temps de crise, cette phrase a presque valeur de prédiction … qui s’accomplit ! Mais pour SUPER ESCROC aucun état d’âme. Tout contexte est prétexte à contournement dans le but de son unique propre contentement. Aujourd’hui SUPER ESCROC profite du système à fond la forme et en temps de crise on le reconnait bien évidemment dans la peau de Super Chomeur.

Savez vous à quoi on peut reconnaitre un Super Chomeur? C’est bien souvent un Super Bosseur qui a trop …. tiré sur la corde. Un nolife workaholic addict de sa connexion de ses prez ppt et de ses 234567 flux (Super Blogueur vous dites? Ah non je vois pas !) qui un jour sombre dans le délice du jefourientisme … Le délice de la liberté de … rien foutre et qui plus est de ne se préoccuper que de SA personne. Passer de l’addiction au travail au jefourientisme peut rendre SUPER ESCROC addict à une vie totalement oisive faite de non choix, de fêtes, de rencontres, de sexe, de drogue et d’alcool. Ah oui l’alcool est le grand ami des oisifs victimes de la grande crise 😉

Super Chomeur a la vie rêvée, d’autant qu’en ces temps de crise il y a peu de chances que les recruteurs viennent lui déverser des propositions de travail à la pelle. Donc il est serein et en plus tranquille 😉 Evidemment ça a le don d’énerver tous ceux qui subissent la crise comme tout le monde mais EN PLUS sont obligés de travailler … ahlalalala c’est pas drôle ça …

Super Chomeur compatit avec ses amis Super Bosseurs. « Bah quoi fais pas la gueule ça va c’est cool, 2009 l’année de la teuf, on sort ce soir? ». Super Chomeur a une très grande occupation : faire la fête. Il peut lui! Il n’a pas de responsabilités si ce n’est être frais pour la fête suivante. Sauf qu’il ne se rend pas compte que ses amis Super Bosseurs eux ont une vie réglée, avec des horaires, des impératifs, des collègues, des boss et des clients … Mais à quoi ça sert tout ça? On est tellement bien quand on fout rien finalement. Oui enfin Super Chomeur tu es gentil mais nous on a un travail et on ne peut pas se permettre de sortir tous les soirs. Un peu de sérieux !

Le sérieux. Ce qui a été la qualité première d’un Super Bosseur, devient la dernière d’un Super Chomeur « Ouais ça va t’as une prez client demain, ben tu dormiras ce week end allez … ce soir la soirée mega Dj inzemix va tout déchirer allez quoi juste un verre … ». Mouais. Sauf que TOUS les soirs il y a une soirée super inzemix machin ou mega DJ trucmuch. A force Super Chomeur devient lourd avec sa frénésie de sorties.

Peu à peu les gens autour de lui le fuient, parce que les gens de bonne humeur ça va un temps mais passé ce temps il est grand temps de redevenir sérieux. Et Moroses, c’est plus excitant je vous l’accorde. Pour ne plus se retrouver seul, Super Chomeur va devoir ré enfiler son costume de Super Bosseur … Mais le Super chomeur qu’il aura été ne disparaitra jamais vraiment … enfin on l’espère. T’étais plus drôle au Chomage moi je trouve 😉

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire