Wow t’as vu truc de ouf toutes les références?

Oui oui j’ai vu. Bien vu. TROP vu même !! SUPER CINE t’es relou. Déjà passer une soirée avec toi c’est pas facile mais alors si en plus tu m’emmènes voir des films creux bourrés de références … et bourrés que de ça d’ailleurs, c’est carrément surréaliste!
SUPER CINE en soirée c’est un peu la personne dont tu finis par te demander « mais a-t-il une vie? je veux dire une « vraie » vie? »

Oui parce que les conversations sont assez ubuesques avec lui, on passe de Fellini à George Lucas en moins de deux secondes, tout ça parce que en fait ce qu’il observe de la soirée lui rappelle des scènes de films.
« ah ouais eh ça me rappelle trop quand brad pitt dit à juliette lewis ….. » … Plus tard SUPER CINE est en train de tenir la jambe tant bien que mal à une charmante jeune fille qui n’ose le rejeter, mais visiblement ses histoires ne passionne pas la jeune personne. SUPER CINE en est au début du film, ce film qu’il aime tellement qu’il le raconte à tout le monde, après c’est sur que tu vas pas le voir, il le vit tellement qu’il en raconte les moindre détails … pour peu que ce soit le seigneur des anneaux qu’il raconte, il y en a pour 3 X 3h30 … de quoi se suicider.
On a donc bien compris qu’un SUPER CINE ne transmet pas vraiment son amour du 7ème art, ni même n’est convaincant en recommandant un film. En revanche c’est un bon consommateur c’est certain! Tout film doit être vu sur internet avant sa sortie et le jour de sa sortie dans une salle de cinéma avec pop corns et ice tea.

Me voilà donc embarquée avec SUPER CINE pour la séance de la comédie française annoncée comme le plus gros budget de l’année. Tout le monde comprendra. Et là c’est le drame. Une ribambelle de stars à n’en plus finir, dont on ne profite pas vraiment finalement puisque pour tous les caser il a fallu limiter les apparitions. Et des références en cascade. A croire que le film a été fait par SUPER CINE lui même! Et que je te replace la réplique de trucmuche et le plan de machin et le dialogue de bidule. Mais sans aucune subtilité c’est bien ça le souci. Et évidemment, puisque la subtilité n’a pas été le mot d’ordre de ce film, ça se termine avec une cascade finale de stars que même pas on t’avait dit qu’elles seraient dans le film! La vieille technique en fin de film, quand ta fin est pourrie et qu’on pense qu’un coup de paillette et de références de la jeune génération va accroitre l’appréciation du film … mpffffff. Bref, il n’y a bien que SUPER CINE pour aimer ce film. Car lui va t’en parler pendant des années. Et qu’aura-t-il retenu? Les références à la con enchainées comme les big mac sur les files d’attentes métalliques du macdo et bien sûr les 459 stars dont on se demande à quoi elles ont servi si ce n’est faire parler des SUPER CINE … lol

Non non vraiment SUPER CINE, la prochaine fois que tu m’emmènes voir un film, je m’assurerai d’abord que tu n’es pas déjà super fan du film 🙂
Il existe également aussi une version plus intello de SUPER CINE … pour la prochaine fois 😉

1 réponse
  1. Jeje
    Jeje dit :

    pour moi super cine, n’est autre qu’un super le geek (un genre de super passionné). J’ai envie de prendre sa défense car ca n’est vraiment pas le pire des super relous. Il cherche à partager son enthousiasme et sa passion débordante, malheureusement tout le monde ne la partage pas. Moi ca m’impressionne et je trouve ca formidable :). Par contre, le super ciné que tu décris ressemble pas mal à un super nanar. J’attends la version intello qui sera plus défendable lol 😉

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire