SUPER LA LOOSE il travaille pas

Tout le monde ne peux pas travailler toute la vie et tout le temps : telle est la devise du SUPER LA LOOSE nouvelle génération, celui qui sait que ne pas travailler peut être bénéfique (ou pas?) pour sa santé. Le concept est simple : SUPER LA LOOSE ne travaille pas. Il gagne donc moins d’argent pendant les périodes où il ne travaille pas. En l’occurrence, il ne peut en théorie, que moins se faire plaisir. Or, se pose rapidement un souci, et de taille : SUPER LA LOOSE a le temps, mais grave. En plus, SUPER LA LOOSE ne traîne plus avec les même gens dans ces périodes de vide professionnel : il redécouvre toute une frange de ces amis qu’il méprisait auparavant : une belle bande de super loosers prêts à lui faire découvrir tout un pan existentiel ignoré jusque là : la vie du Glandeur désargenté.

.
Explication : Jadis, SUPER LA LOOSE sortait poliment avec ses amis : après quelques verres éclusés à la fin de sa saine journée de travail ( deux verres de vin rouge = 8 euros qui lui font hips dans sa tête) , il rentrait gentiment chez lui regardait quelques sottes émissions à la télé avant de s’écrouler dans son lit propre aux draps repassés, pour être en forme le lendemain. Tout ça afin d’être productif le la journée suivante. C’est ça, la vie d’un travailleur, non ? Son emploi du temps se remplissait rapidement : il suffisait d’y assembler avec harmonie moments dits « occupés » et moments « inoccupés ». C’était simple. C’était avant.

Or, désormais, SUPER LA LOOSE qui ne travaille pas observe rapidement que le temps n’a plus de prises sur lui. Il peut sortir et boire des coups, mais tout le temps, sans limite. Il repense avec nostalgie au temps où 8 euros suffisait pour le contenter. SUPER LA LOOSE; remarque qu’il devient « celui sur qui l’on peut compter en fin de soirée ». Il n’a plus de limites, finalement, puisque demain offrira tout comme sa journée d’aujourd’hui son lot de mystères et de surprises. Tout le monde sait que SUPER LA LOOSE est super dispo : du coup, le portable de SUPER LA LOOSE sonne tout le temps. Mais ce n’est pas pour des entretiens d’embauche. Plutôt pour aider pour des déménagements, garder des enfants, tenir des portes. SUPER LA LOOSE devient une sorte de « dépanneur » multi-fonctions, alcoolique de surcroît puisque rien de peut justifier une non-sortie nocturne. Si tu ne travailles pas, autant t’amuser, non ? Le problème, c’est que SUPER LA LOOSE n’a même plus le temps de laver et repasser ses draps. SUPER LA LOOSE s ‘écroule désormais à des heures indues dans une chambre dévastée par tout concept d’hygiène. Son banquier le regarde de travers, ses parents aussi : l’angoisse le saisit dès que sa carte bleue s’insère dans un distributeur : quelle abjecte réaction va t-il s’ensuivre ? Le quotient Temps/Budget/Argent parfaitement maîtrisé auparavant s’est complètement détraqué. La machine est enrayée. Mais SUPER LA LOOSE apprend à quitter le monde rationnel pour s’ébattre dans celui bien plus fun du n’importe-quoi-isme social.

Et ce n’est pas tout : SUPER LA LOOSE doit faire face à de nombreux jugements dans sa vie quotidienne. Ses anciens amis qui travaillent ne comprennent pas ce que peut bien foutre SUPER LA LOOSE toute sa journée. SUPER LA LOOSE doit se confronter à la sacro-sainte remarque « Mais tu ne t’ennuies pas parfois ? ». SUPER LA LOOSE évite désormais ses anciens amis : il préfère se cuite avec sa bande de super loosers qui, eux le comprennent. A l’ANPE, On dit à SUPER LA LOOSE qu’il faut bichonner ses réseaux pour pouvoir réintégrer le monde du Travail. SUPER LA LOOSE en rigole encore.

2 réponses
  1. Plastie & Cie
    Plastie & Cie dit :

    Trouvé ! Enormeeeeeeee ce blog !!! Je l’ajoute illico dans mon netvibes et dès que j’en trouve le temps je viens me faire les archives ;-)))

    Ravie en tout cas de cette rencontre d’hier (et merci pour l’organisation c’était topppppp) !

    Sinon moi aussi j’connais l’histoire de super-boulet qui a bloqué le code pin de son portable et qui doit trouver un téléphone à 2h du mat pour aller chez une coupine récupérer son portefeuille vu qu’elle l’a oublié ;-)))

    Répondre
  2. SUPER CECE
    SUPER CECE dit :

    Et beh encore une preuve de bouletterie mega méchantissimesque : je viesn de passer en spam mon proprre commentaire .. bah quoi? j’en avais 43 qui étaient des spams, 43 fois d’affilée faire « spam – spam – spam – spam » forcément le 44eme tu as à peine le temps de réfléchir que tu réalises que c’était TOI le commentateur. Je m’auto spam, c’est pas un truc de super bouolet ça?? ;););)

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire