T’as pas une clope?

Comment la taxe peut devenir un art de vivre

11h30 du mat. Tu sors pour t’en griller une tranquille. Tu viens de passer une heure avec un super expert qui t’a ruiné les neurones pour les 3 prochains siècles. Tu as évidemment oublié de te racheter un paquet de clopes. Mais il t’en reste deux. De quoi tenir jusqu’à la pause dej. Tu te prépares donc pour ce rituel quotidien, ce moment où tu vas être un peu tranquille avec tes pensées histoire de souffler quelques minutes avant de retourner dans ton bureau. Voilà enfin! ….

Oui mais non parce que là super la taxe rôde. Enfin selon les jours parce que un jour sur deux c’est super incruste. Super la taxe c’est ce boulet qui a décidé que fumer c’était vraiment pas bon pour sa santé physique et financière mais qui n’arrive pas à arrêter pour de bon. Alors tous les jours il te re sert son couplet sur le fait que c’est trop dur d’arrêter etc.etc. il te coince évidemment dans le couloir alors que tu t’apprêtes tranquilou a prendre l’ascenceur et là il te sort son refrain, oui parce que après le couplet c’est le refrain : « oh lala tu me donnes presque envie avec ton paquet de malbac là . Moi j’essaie d’arrêter depuis 3 semaines mais c’est dur. pfff…. t’en aurais pas une par hasard? Promis à la fin de la semaine je rachète un paquet et je te la rends ».

Sauf que ce matin là tu es de très mauvaise humeur alors non ça suffit. Tu t’insurges contre cet excès journalier répété de super taxe. « Ecoute machin » – tu commences fort – « c’est quoi ton plan que t’arrêtes de fumer? Non parce que tous les jours ou presque tu viens me taxer alors bon ça va quoi! » – oulala t’es super venere.

Super la taxe, super étonné, te réponds donc « bah quoi? attends t’as jamais essayé d’arrêter de fumer toi? Oh ça va hein! C’est pas grand chose une clope! Radin va! C’est bon va la fumer tout seul ta clope ». Voilà , conlusion : en taxant un super la taxe de taxeur forcément on n’échappe pas au sempiternel « t’es un radin » … Ce à quoi tu peux répondre aussi « bah quoi? attends tu fais chier à tout le temps taxer »

C’est l’effet boomerang. On découvrira l’effet boomerang au fur et à mesure des aventures des super relou. En traitant un super relou de super relou on peut aussi se faire à son tour traiter de super relou. Là ça peut vite devenir super l’angoisse 🙂

A suivre …

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire