Je ne reconnais plus personne …

« Alors le truc les gars c’est de bien maintenir sa vitesse de croisière quel que soit le temps. Il pleut, ouatzefuck, mes pneus sont dead mais j’assume. Il vente, c’est la tempête, mon casque, même pas un intégral, j’m’en claque. Il fait -12°c yeeeeah, c’est là que tu sors faire 15 fois le tour du périph en moto, tes mains ressemblent à des stalactites, génial, j’adore le violet de mes doigts …  Extreeeeeeeeeeeme !!! »

SUPER EXTREME est bien l’ancêtre de Steve O, un grand malade des sensations fortes, qui ne craint ni le blizzard, ni les ouragans, ni même le tsunami. Son objectif dans la vie : vivre comme dans un jeu vidéo. Second life, GTA, Warcraft ? pfffff, de la gnognotte. Les gens se cachent derrière un perso, trop facile. Dans la vraie vie, tu en as qu’une a priori, mais pour SUPER EXTREME ce postulat est modulable. « Bah quoi? C’est bien parce qu’on en a qu’une qu’on doit essayer d’en vivre 12 man !! » Outre le fait que SUPER EXTREME est totalement allumé, il n’en reste pas moins que certains croient au fait que nous avons neuf vies. Et ouais ! Et ça vous en bouche un coin.

Si tu as un ami SUPER EXTREME fais attention lorsqu’il te propose de t’emmener quelquepart. Celui qui sévit en ville en deux roues est peu reconnaissable mais les soirées passées avec lui peuvent être … TRES mémorables.

22h : alors que tu attends ton ami pour aller à une soirée dansante et entrainante, tu décides de réajuster discrètement ta jupe, ta coiffure de star et ton maquillage de princesse. Tu imagines déjà ton entrée : glamour, élégance, classe …

22h10 : Un scooter s’arrête près de toi, et l’homme (tu supposes que c’en est un) a l’air de te fixer … OUI TOI!

22h11 : « oui bonsoir? …. »

22h12 : yeeeeahhh mais c’est moi! Alors tu montes ma jolie, let’s go to party!!

22h13 : tu commences à stresser, il fait nuit, il pleut et il fait -10 dehors. Et en guise d’invitation au move on te tend un casque. A moitié défoncé, qui a du faire la guerre 15 fois, et une paire de gants troués. Le bad. Ton galant de ce soir s’avère être un SUPER EXTREME

22h15 : tu montes en « selle ». Un bruit familièrement désagréable atteind tes oreilles … « et merde mon collant a filé ». La montée en selle a été un peu rude.

22h16 : on démarre. Au bout de 20 secondes le vent s’est infiltré dans tous les orifices du casque qui a fait la guerre de 14. Ajoutée au froid qui commence à congeler tes joues, la vapeur de ta respiration fait couler ton rimel.

22h22 : le traitre de froid a maintenant investi tes pieds, tes mains et le cou, que bien évidemment tu as oublié de couvrir avec une écharpe.

22h30 : arrivée à la soirée, tu retires ton super casque et défais ton super chignon que tu auras passé 1h à faire. Tu ressembles à une ex fan des Cure désabusée, doublée d’une nostalgique de la période grunge. Qui plus est tu es frigorifée et tes doigts menacent de ne plus bouger.

22h40 : après maintes discussions avec le videur, on réussit à entrer dans la soirée « mais non elle est pas toxico!! », mais tout ton coprs étant devenu un immense stalagmite, il te faut vite te réchauffer et ta première destination est : le bar évidemment !

00h : après 6 verres de vodka ton corps se réchauffe peu à peu. Mais c’est trop tard. Ton entrée a été foirée, tu as été congelée la moitié de la soirée, tu termines bourrée avec ton rimel qui coule et n’es ni en état de danser et encore moins d’entamer une discussion avec un charmant jeune homme qui de toutes façons ne t’a même pas regardée … faut voir à quoi tu ressembles !

01h20 : « Ca a vraiment été sympa cette soirée. Non je t’assure. Tu te proposes de me ramener? Arf écoute, j’habite pas très loin, je pense qu’un taxi fera l’affaire et puis tu vis pas vraiment dans le même coin donc c’est gentil mais je vais me débrouiller. »

 

Un seul mot d’ordre : rappelons nous que les sports extrêmes sont des sports solitaires 😉

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire