Bonne année ! Ouais c’est ça ouais….

5, 4, 3, 2, 1, 0 Minuiiiiiiiiiiiiiit, bonne année (bisous, bisous), bonnes année (ouverture bouteille de champagne), youpiiiii (musique, champagne, bisous, bisous)

Je ne sais pas si vous avez remarqué comme on est insolemment « heureux » le soir du nouvel an. Etonnamment gai, incroyablement sympa, magistralement enjoué et inéluctablement… bourré; ce soir là nous nous imposons de faire la fête; on pourrait aussi bien la faire les 364 autres jours, mais bizarrement les autres jours sont compliqués avec le travail, le surmenage, les enfants etc. Ce soir là nous nous aimons tous, et ce soir là nous souhaitons tout le bonheur du monde… aux autres, en comptant bien sur le fait qu’ils nous le souhaiteront en retour.

A priori rien de très original. Je t’aime, moi non plus, be happy, santé, prospérité, succès, joie, bonheur, extase éternels et infinis pour toi, toute ta famille sur 5 générations 4 ever jusqu’à la fin du monde (prévu dans 5 générations donc).

La question est : souhaite-t-on réellement du bonheur aux autres? Dans le fond on se souhaite surtout du bonheur à soi même avant tout. Et ceux qu’on aime pas, on leur souhaite quoi? RIEN???

Mpffff que nenni. Ceux qu’on n’aiment pas : on leur souhaite que du malheur, une mauvaise année pleine de crasses, de poisses, d’échecs, de prises de tête, de ridicule, de déprime. On espère qu’ils seront malades, largués, virés, maudits, détestés et j’en passe !

SUPER VENER.

BAH QUOI? Ca te plaît pas ce que je dis ou quoi, tu hausses les épaules et lèves les yeux au ciel, c’est ça, tu te crois supérieur, non mais j’vais te dire moi (blablablablabla)???

Un ange passe…. (même plusieurs)

SUPER VENER : un moment on arrête de t’écouter t’sais. C’est trop répétitif et ça fait fâner ma peau. J’passe mon chemin en espérant ne plus croiser le tiens.


PS : un peu super extrême et super abused comme point de vue pratiqué uniquement par des professionnels super vener, à ne pas tester seul, avec des enfants ou sur des animaux. L’abus d’énervement peut ruiner la santé des autres et créer une addiction forte aux mauvaises ondes.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire