Articles

Dans la série loi des séries.

Au départ la fille elle est plutôt d’une nature tranquille. Pas le genre à dire un mot plus haut que l’autre. Du genre impassible, patiente. Calme quoi.

Mais il existe une race de SUPER RELOU qui peut te transformer la fille tranquille en SUPER VENER. Ceci est un processus lent, mais certain. Certaines institutions & diverses administrations ont le secret de la formule « que à tous les coups l’autre elle termine SUPER VENER que t’as jamais vu ça de ta vie ». Ces SUPER RELOUS sont les SUPER EXPERT, enfin disons la branche SUPER PROTO, pour protocolaire, des SUPER EXPERT. En mode immersion totale, nous vous proposons aujourd’hui de décrypter ce processus à la loupe. Façon de parler.

Notre fille sympa (nous l’appellerons ainsi tout du long pour maintenir l’anonymat) est heureuse car elle va s’offrir des vacances. Notre fille sympa est aussi prudente et aime bien partir l’esprit tranquille. Avant de partir à l’autre bout du monde, elle veut régler deux trois trucs qui trainent. La vie de « superwomen-on-évite-la-loose » elle aime bien, papiers, carnet de chèque dans son sac elle s’en va régler ce qu’elle croit être une « [petite] » erreur d’appel à cotisation ».

Première antenne, premier SUPER EXPERT lui dit que c’est vraiment n’importe quoi elle doit bien 3.000€ et passe par la case « retard du mouton on le tond » belle galère. « Et puis vous devez 1.000€ de plus, en plus, c’est pas mentionné, c’est un oubli ». Notre fille sympa, livide, frôle l’évanouissement. Charitable le SUPER EXPERT#1 lui dit « je ne peux rien faire on vient de passer votre dossier au contentieux ».

Notre fille sympa bredouille « je comprends pas : vous me demander les 2/3 de mes revenus après les divers abattements, c’est  un peu n’importe n’awak non?! » (oui enfin elle dit pas vraiment « nawak » mais on est dans une histoire alors on brode un peu, bon bref.). Mais peu importe, quand un SUPER EXPERT a dit « je ne peux rien faire pour vous ». C’est qu’il ne veut/peut rien faire, à partir de là vos mots s’envolent dans une nébuleuse galactique et ses écoutilles se mettent en mode fermeture. C’est que c’est ultra programmé un SUPER EXPERT !

Notre fille sympa passe en mode super-panique « non je ne dois pas perdre mes efforts, mes vacances… » Le ciel bleu s’éloigne les scénarii catastrophe s’enchaînent. Rythme cardiaque élevé on frôle 143 Bts/min! Notre fille sympa prend le métro illico pour voir les gens Hyper-importants de la Grande Structure et tenter un dialogue avec SUPER EXPERT #2. Silence, calme et presque volupté. Chichi pas craquer.

Tremblements et chuchotements. « Heeeeelp!!! » susurre Notre fille sympa angoissée.

« Non, non nous avons tout pas de problème de notre côté » lui répond SUPER EXPERT#2.

Notre fille sympa : « Je veux juste payer ce que Je dois selon mes calculs, pleaaaaaase ».

SUPER EXPERT #2 : « Ben moi je peux rien, allez voir mini-structure locale dans le coin ». (le coin étant dans un périmètre approximatif de 48 kilomètres autour de l’endroit où se trouve Notre fille sympa)

Notre fille sympa trotte. Elle va trotter et faire 3,7 allers-retours en moins d’une heure (ah bah l’avantage de SUPER EXPERT c’est qu’il sait faire en sorte que tu te dépasses toi même et surpasses tes propres limites)

Et là c’est parti pour le festival des meilleures blagues carambar de SUPER EXPERT #3 :

« C’est pas moi, je n’ai pas l’habilitation de corriger l’erreur informatique »

« Demandez-lui le formulaire ZB22 correctif du 645DC B12 »

Mais après il faudra arrêter le contentieux et comme il est DEJA 16h30, on ferme à 17h « 

… Notre fille sympa a donc 30 minutes pour tout boucler et passer à la dernière case.

Saison 1 épisode 6. Retour à Super Structure. Le super cliff-hanger, les best of des meilleurs « dialogues » de SUPER EXPERT #1, oui le 1er qu’on a déjà vu au début :

SUPER EXPERT #1 : « ah oui on a bien eu l’info mais on a pas fait la correction » (bon déjà là tu te dis, comment c’est possible? Ils avaient l’info mais ils ont rien fait. Très bien, on reste zen)

Notre fille sympa : Mais « ils » devraient le voir dans le système informatique non?

SUPER EXPERT #1 : Ah bon ? « Ils » ont mis au contentieux? … Ah oui c’est bien nous qui devons leur dire l’erreur, pour qu’ils arrêtent… »

Notre fille sympa (monologue intérieur) : ben tiens crétin, il faudrait pas non plus pousser mémé dans les orties et que ce soit à moi de leur dire ou bien?
.
A ce stade du dialogue on est en droit de se dire que euh ………. comment dire, quand on en vient à devoir expliquer SON job a SUPER EXPERT, on frôle l’entrée direct en 8ème dimension sans passer par la case communauté. Notre fille sympa vient de perdre un kilo. Retour à mini structure (pour voir SUPER EXPERT #2, oui oui on l’a déjà vu lui aussi je sais), et de nouveau une cascade de répliques d’anthologie :

« #1 D’accord on fait le nécessaire …. #2 ah non Madme ici on prend pas les chèques et puis faut régler au contentieux il y a aura des frais …. #3 Oui bien sûr VOUS n’avez pas fait l’erreur c’est NOUS mais c’est VOUS qui devez payer …. #4 c’est comme ca c’est dans le règlement de Super et Mini-structures ».

Notre fille sympa a la haine mentale mais reste néanmoins polie. Elle court auprès de SUPER EXPERT#4 meme si le répondeur est muet, on sait jamais (ouaaaais on sait JAMAIS et c’est qui est excitant quelquepart hein ! :))

Dans les bureaux de SUPER EXPERT #4, SUPER EXPERT #1 veut pas de son chèque

« on n’a pas reçu le fax du Mini-structure. Bon comme vous êtes venue, on va appeler » (avec une moue genre « pfff bah quoi en plus faut bosser pour de vrai lô ??? re-pffff »)

« Yeeeesssss!!!!! », Mentalement Notre fille sympa a déjà brûlé 8 cierges, imploré Sainte-Rita, le chaman, le Grand Marabout et se promet de faire un stock de poupées vaudou.
.
Finalement (43 minutes plus tard) SUPER EXPERT #1 veut bien du chèque, rigole de la mésaventure et en remet une [petite] couche (on appelle ça l’expert bonus kisscooleffect)

« oups j’avais oublié de vous mentionner la taxe ZCRZZ-on-la-gagne -à-tous-les-coups ».

Voila Voilà …. …. Opacité, termes à la con, ping pong protocolaire, phrases toutes faites, surprises taxatoires, c’est ça le merveilleux monde de SUPER EXPERT version SUPER PROTO. Mal de tête, tachycardie, marathon, décathlon, remplissage express de formulaires, crampes au poignet, envie de génocide… Si vous avez aussi ces symtômes, ne vous inquiétez pas trop, vous êtes en relation avec des administrations ou un truc du genre. Pour être mis en relation avec un SUPER EXPERT tapez #465, raccrochez puis venez à pieds, merci aurevoir. Cocorico.

Et Notre fille sympa a une envie furieuse de retraite anticipée… définitive…

Serial Relou… et ça l’amuse !

Dans la vie il y a les SUPER RELOU que c’est pas de leur faute, ou pas totalement. Et puis il y a ceux qui revendiquent, provoquent et assument la relouitude. Bon là on dépasse l’entendement, je vous l’accorde. Ce sont les SUPER PROVOC (connu aussi parfois sous le pseudo de SUPER CONNARD), et ça les fait beaucoup rire de venir vous faire chier. …. ….. ….. ….. ….. ….

BAH QUOI? C’est pour rigoler un peu

…. …. ….. …… Effectivement, c’est HIIILAAAARRAAAANT! (allez, si si, on encourage SUPER PROVOC, il n’a que ça dans la vie… )

.

Super non non, béni des Super Relou.

C’est franchement la PLAIE quand vous tombez sur un SUPER NON NON, non?

Quoi que vous disiez, il dit non. Quoique vous proposiez, il refuse.

Du désaccord au refus catégorique au désagrément en passant par la désapprobation, la mésentente non cordiale, la réponse négative…. Tout est prétexte à manifester son non-accord pour SUPER NON NON. N’essayez pas d’être constructif, il ne connait pas. SUPER NON NON est une véritable plaie, il ne se définit que « contre » les autres… C’est ainsi

Les béni Non Non est une autre manière de nommer ces SUPER RELOU qui plombent toute émergence de motivation.

Alors on peut toujours penser que ceux qui dénoncent les SUPER NON NON sont eux mêmes en plein déni et de TRES mauvaise foi de NON NONitude, car ils passeraient volontiers de OUI OUI a NON NON dès lors qu’ils auraient les actuels NON NON contre eux et au pouvoir…. Cela dit, d’un point de vue SUPER RELOU, c’est très bien vu … NON?

Bonne année ! Ouais c’est ça ouais….

5, 4, 3, 2, 1, 0 Minuiiiiiiiiiiiiiit, bonne année (bisous, bisous), bonnes année (ouverture bouteille de champagne), youpiiiii (musique, champagne, bisous, bisous)

Je ne sais pas si vous avez remarqué comme on est insolemment « heureux » le soir du nouvel an. Etonnamment gai, incroyablement sympa, magistralement enjoué et inéluctablement… bourré; ce soir là nous nous imposons de faire la fête; on pourrait aussi bien la faire les 364 autres jours, mais bizarrement les autres jours sont compliqués avec le travail, le surmenage, les enfants etc. Ce soir là nous nous aimons tous, et ce soir là nous souhaitons tout le bonheur du monde… aux autres, en comptant bien sur le fait qu’ils nous le souhaiteront en retour.

A priori rien de très original. Je t’aime, moi non plus, be happy, santé, prospérité, succès, joie, bonheur, extase éternels et infinis pour toi, toute ta famille sur 5 générations 4 ever jusqu’à la fin du monde (prévu dans 5 générations donc).

La question est : souhaite-t-on réellement du bonheur aux autres? Dans le fond on se souhaite surtout du bonheur à soi même avant tout. Et ceux qu’on aime pas, on leur souhaite quoi? RIEN???

Mpffff que nenni. Ceux qu’on n’aiment pas : on leur souhaite que du malheur, une mauvaise année pleine de crasses, de poisses, d’échecs, de prises de tête, de ridicule, de déprime. On espère qu’ils seront malades, largués, virés, maudits, détestés et j’en passe !

SUPER VENER.

BAH QUOI? Ca te plaît pas ce que je dis ou quoi, tu hausses les épaules et lèves les yeux au ciel, c’est ça, tu te crois supérieur, non mais j’vais te dire moi (blablablablabla)???

Un ange passe…. (même plusieurs)

SUPER VENER : un moment on arrête de t’écouter t’sais. C’est trop répétitif et ça fait fâner ma peau. J’passe mon chemin en espérant ne plus croiser le tiens.


PS : un peu super extrême et super abused comme point de vue pratiqué uniquement par des professionnels super vener, à ne pas tester seul, avec des enfants ou sur des animaux. L’abus d’énervement peut ruiner la santé des autres et créer une addiction forte aux mauvaises ondes.

Ca m’éneeeeeeeerve !

Je crois que le message de SUPER VENER aujourd’hui est profond. Il nous vient de loin (Allemagne) et il sonne comme un cri du coeur. Ca m’énerve. Silence. « Bah quoi c’est super énervant de vouloir s’acheter un t-shirt chez Zadig et Voltaire et qu’il soit en rupture de stock!! ». Oui on te comprend. C’est limite un scandale!

Laissez moiiiiiiiii chanteeeeeer !

SUPER VENER sait se faire respecter! Faut pas le chercher, et même si t’es un rapeur hyper méchant gangsta blabla. Alors forcément ça saigne à la fin « bah quoi?? oh eh, je peux chanter tranquille oui? »

Booba-Lea Castel, le Clash
envoyé par WorMee. – Regardez d’autres vidéos de musique.

Je ne reconnais plus personne …

« Alors le truc les gars c’est de bien maintenir sa vitesse de croisière quel que soit le temps. Il pleut, ouatzefuck, mes pneus sont dead mais j’assume. Il vente, c’est la tempête, mon casque, même pas un intégral, j’m’en claque. Il fait -12°c yeeeeah, c’est là que tu sors faire 15 fois le tour du périph en moto, tes mains ressemblent à des stalactites, génial, j’adore le violet de mes doigts …  Extreeeeeeeeeeeme !!! »
Lire la suite

Je ne veux pas travailler …

Ce genre de titre peut attirer bon nombre d’embrouilles, en même temps en temps de crise, cette phrase a presque valeur de prédiction … qui s’accomplit ! Mais pour SUPER ESCROC aucun état d’âme. Tout contexte est prétexte à contournement dans le but de son unique propre contentement. Aujourd’hui SUPER ESCROC profite du système à fond la forme et en temps de crise on le reconnait bien évidemment dans la peau de Super Chomeur.
Lire la suite